Je décide de vous écrire un petit article supplémentaire concernant mon voyage en Tunisie. 

Je suis moi-même passée par une agence de tourisme chirurgical, pas très rassurée, au début ils ont su trouver les mots pour me rassurer. 

Premièrement les chirurgiens qui pratiquent dans les cliniques hautes gammes de Tunisie ont pour la plupart étudiés et exercés en Europe.

La différence, et qui pour moi ma beaucoup aider à franchir le pas, c’est le service en général.

À peine arrivée à l’aéroport on vient me récupérer, l’équipe est souriante et détendue. 

Je m’installe dans la suite d’un très bel hôtel  « El Mouradi » à 30 minutes de l’aéroport. 

Petit interview filmée pour expliquer mon choix et quelques plans pour leur site internet. 

Je me sens vraiment détendue, malgré les caméras et décide de grignoter un petit plat au buffet restaurant. Il y en a pour tout les goûts. 

Les serveurs sont attentionnés, souriants et l’équipe de l’agence est au petit soin. 

Le lendemain, étant venue seule je m’organise une petite séance de remise en forme. Hammam, gommage au savon noir, puis m’installe dans ma suite. 

tunisie6

Peu de temps après, un masseur vient pour 90 minutes de massages. Un vrai bonheur. Efficace et très gentil. Je me sens vraiment en vacances.

Le lendemain en fin d après-midi, je rencontre le chirurgien, il adore mon nez et se réjouis de pouvoir l’embellir. J’avoue qu’au fond de moi la pression commence à monter. 

Je suis complexée par mon nez depuis des années. Je me le suis cassé à deux reprises, mais il fait d’une certaine façon partie de moi, partie de mon caractère et de ma personnalité. 

Il est très à l’écoute de ce que je veux, il ne veut pas le dénaturer il veut l’embellir, l’affiner et raccourcir un peu la pointe. 

J’ai attendu d’avoir trente ans pour être bien sûre de mon choix. Je le veux et j’ai confiance en le Dr Anis MALLEK. 

Nous décidons ensemble de ce qui pourrait correspondre à mon visage et, Ça y est ! le rendez-vous est pris. Nouveau nez 👃🏻 h-24 !

Je profite alors encore un peu de l’hôtel, le jacuzzi privatif dans la salle de bain est vraiment relaxant. 

Je décide de me coucher tôt car demain nous allons avec Amira, une employée de l’agence que j’ affectionne particulièrement, visiter un peu Gammarth puis Sidi Bou Saïd. 

tunisie4

Elle est belle gentille et drôle, j’ai l’impression d’être avec une copine. 

Il est l’heure d’aller à la clinique. 

J’ai une énorme chambre, le lit est à une place, je n’ai plus l’habitude, mais on fera avec. Les choses sérieuses commencent.

Je m’endors assez facilement et le lendemain vers 14hoo direction le bloc opératoire. 

La pression monte…. je ne suis plus sûre de rien. 

Serai-je plus heureuse comme ça ? Me sentirai-je plus jolie ? Et si le résultat ne me plaît pas.

Plus le temps de réfléchir, j’entends la douce voix du Docteur MALLEK dire: à tout à l’heure.

tunisie1

Je me réveille quelques heures plus tard un peu perdue, affolée, je veux voir mon nouveau nez et je veux le voir tout de suite.

Bien évidement il est gonflé et je ne pourrai pas voir le résultat avant des semaines de patience. La patience n’étant pas du tout ma qualité principale je suis stressée et un peu sur les nerfs. 

Les équipes sont rassurantes, le Dr au petit soin. 

Petite chose très désagréable cependant, ce sont les mèches en silicones qui aident à la cicatrisation. Elles m’empêchent complètement de respirer par le nez. C’est finalement qu’une habitude à prendre. Quelques cachets et antibiotiques plus tard, je dors jusqu’à 5hoo du matin.

Très motivée, je fais ma valise, me prépare et suis prête à retourner profiter de ma suite du « El Mouradi » mais dans mon impatience ont me rappelle que je reste une nuit de plus en observation. 

Je vais pourtant très bien alors je décide de regarder Arrow 23 épisodes plus tard et 42 FaceTime, il est enfin l’heure de retirer les mèches.

Ce n’est pas un moment très confortable mais cela ne fait pas mal. La seule chose qui est dérangeante ce sont les bleus en dessous et au dessus des yeux mais qui eux non plus ne sont pas douloureux, ce n’est juste pas très esthétique. 

Je repars enfin à l’hôtel avec ma boîte à cachets, mes compresses, mon plâtre et mes valises. 

Ca y est, le plus « dur » est fait. 

Enfin le plus dur si l’on parle de douleur, parce que pour moi le plus dur c’est tout de même de rester à rien faire…. 

Heureusement que l’équipe d’Universmed est là. Ils me changent les idées. 

Et puis connaissant mes envies capillaires jamais assouvies nous allons chez le meilleur coiffeur de Tunis. 

tunisie2

Forcément après ce type d’opération, il y a des hauts et des baisses de moral. Quelques angoisses quant au résultat. Et si je préférerais mon ancien nez. Et si mon charisme s’en était allé lors de l’opération. Je ne veux pas ressembler à tout le monde. Je ne veux pas qu’on arrête de me critiquer et je sais pertinemment que les haters trouverons autres choses. 

Mais je suis heureuse aujourd’hui de l’avoir fait pour moi et rien que pour moi. 

J’ai hâte de voir le résultat et de le partager avec vous. 

Alors patience et si vous avez, vous aussi des complexes que vous ne supportés plus, pas une lubie passagère, je vous conseille de n’écoutez que vous-même. 

La suite au prochain épisode parce que le résultat n’est pour le moment pas du tout définitif. Mon nez est gonflé et j’espère que le résultat me plaira et si possible à certains d’entre vous aussi.

Je vous embrasse fort.

Et moi je vais continuer à profiter de ce soleil Tunisien au bord de la piscine. 

tunisie3